Forum Japon

Forum sur le Japon, sa culture d'hier et d'aujourd'hui. Cinéma, musique, manga, jeux vidéo, cuisine... et plus au fur et à mesure que le forum grandira.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les guerriers du Japon...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dom
Intéressé
Intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Les guerriers du Japon...   Ven 5 Oct - 22:45

Pour faire écho à l'article de Katsumoto sur les Bushi est les Samurai, voici un trèèèès long texte sur les "classes" de guerriers qui ont marqué l'Empire du Soleil Levant de leurs lames... J'espère que vous avez une petite heure devant vous, et que vous allez pas vous endormir...

Petit questionnaire

Dom : Bonjour jeune adolescent pubère (au rayon manga d'une grande librairie).
Ado 1 : Zarma, comment qui me cause lui !
D : Acceptes tu de répondre à un petit questionnaire ?
A1 : Zyva comment qui m...
D : Bon donc première question : je vois que tu lis des manga. Est-ce que tu t'intéresses à la culture japonaise ?
A1 : Ah ouais, c'est trop clair. C'est trop de la tuerie les manga. En plus j'apprends plein de mots japonais : kso, baka, chan, kun. Avec ça jsuis un vré killer dans la cour. Quand ya un keum qui me prend trop la tetê jlui dit : oh, baka de ma race, t'arrêtes de me squatter la kun espèce de Neko-chan.
D : D'accord... Bref, qu'est-ce que tu lis comme manga ? Du shônen, du Shôjo, du Seinen ?
A1 : euh... des mangas de baston. Comme Naruto ou Bleach, des trucs du style quoi !
D : Naruto... C'est cool ça. Et tu as essayé de te renseigner sur la vérité des Ninja ?
A1 : oué, j'ai un tepo, y s'appelle K. Y fait des sports de combat. Y m'a dit que les ninja c'étaient des putains de geudin. Sérieux, y font des trucs de ouf. Y zétaient habillés tout en noir, et ils vivaient dans les montagnes.

(Soudain, au milieu de la conversation, un second adolescent intervient).

A2 : Attend, les ninja y craignent trop par rapport au Samuraï. C'étaient des laches et tout. En plus, les guerriers Samuraï zavaient trop la classe, avec leur deux sabres et leurs cheveux longs.
D : Intéressant tout ça. Tu as appris ça où ?
A2 : bah en lisant des bouquins. J'ai l'intégrale de Kenshin et les premiers volumes de Vagabond. Tu sais c'est sur la vie de l'autre là, Myamoto truc.
D : Musashi, oui je sais.

(profitant d'un moment d'inattention, je me barre).

P.S. : toute cette intervieweuh est bien entendu bidon, c'était juste un délire d'introduction, qui a duré plus longtemps que prévu. Gomen ne !!


Un peu d'histoire.

Du IXème au tout début du XVIème siècle, grosso modo, le Pays du Soleil Levant a été sujet à de nombreuses guerres, aussi bien intestines (pour l'unification du pays) que coloniales (notamment en Corée). Ne connaissant pas encore les armes à feu (les premières arquebuses viendront des Portugais, à la fin du XVIème siècle), les combats se déroulaient à coups de flèches, de sabre, d'hallebarde, de lance, et par la force des poings. Ah la la, la belle époque !
Aux alentours de 1550 et des poussières, Oda Nobunaga parvient, à force de lutte et d'élimination, à soumettre une grande partie de l'Archipel sous son autorité. Fils de paysan, son rêve de devenir le maître de cet Empire unifié allait enfin se réaliser. Malheureusement, il se suicidera avant. C'est son bras-droit, Toyotomi Hideyoshi, qui va tenter de finir l'oeuvre de son ancien chef. Mais lui aussi va mourir.
En principe son fils, Hideyori aurait du lui succéder. Mais un autre guerrier, Tokugawa Ieyasu, ne l'entendait pas de cette oreille. Le 20 octobre 1600, à Sekigahara, ce dernier va vaincre les forces des Toyotomi, et devenir le premier shôgun du Japon unifié. On entre dans l'ère Edo, qui durera jusqu'en 1868.

Estampe de Sekigahara



Les Bushi

Ce terme désigne tout simplement les guerriers. Il vient de "BU", qui désigne la guerre (d'où budo, bujutsu) -et qui signifie plus précisément "arrêter la lance" - et de "shi", qui sert à désigner un expert.
Les Bushi furent les éléments centraux de la politique japonaise entre disons l'ère Muromachi (1192) et le début de l'ère d'Edo.
Ce terme regroupe donc les Samuraï et les Shinobi. Puisque ces deux termes désignent des guerriers...
Il faut savoir que la société japonaise était divisée en 4 castes jusqu'à l'ère Meiji. Si ma mémoire est bonne, les Bushi représentent la deuxième caste la plus importante.


Samuraï et Ninja.

On oppose souvent ces deux groupes. D'un côté, les gentils samuraï, qui suivent un code d'honneur où la loyauté et le respect, le dépassement de soi, l'honneur, sont au coeur de la vie. Une vie où le concept de mort est absent, plus exactement où il est dépassé. Un samuraï doit vivre chaque instant comme si c'était le dernier, et être toujours prêt à mourir. Si un Samuraï meurt au combat, et que sa tenue n'est pas impeccable, il sera déshonnoré... et sa famille avec ! On rigole pas avec l'honneur chez les Samu !
A l'inverse, on parle des ninja comme des hommes de l'ombre , des mercenaires, très doués dans leur branche, mais qui n'ont aucun sens de l'honneur, qui attaquent en traitre, en hésitant pas à utiliser des moyens déloyaux : armes cachées, à feu, sable dans les yeux... et à disparaitre une fois leur forfait accompli...

Mais dans les faits, ce n'est pas aussi simple que cela.
Il faut tout d'abord savoir que la classe "Samuraï" ne fait vraiment son apparition qu'avec l'ère des Tokugawa. Au XVIIème siècle, le Japon entre dans l'ère moderne, avec un état centralisé, des adminstrateurs, de la bureaucratie, et un climat de paix (toute relative). Les guerriers qui ont servi les différents camps se retrouvent donc grosso modo au chomâge. Le pouvoir central va donc décider de leur donner des fiefs. Les grands guerriers fiers deviennent, pour un certain nombre, des bureaucrates fiefés. Leur signe de reconnaissance est le daisho, qu'ils portent à la ceinture. Il s'agit du double sabre : le long - katana - et le plus petit - wakizashi. Leur coiffure est aussi reconaissable, tout du moins au début : crâne rasé, avec seulement le chignon, magi. Ils ont différents privilèges, notamment celui d'ôter la vie à un quelconque inférieur qui le regarderait de travers (c'est à dire sans garder la tête baissée).
Le ninja, quand à lui, est un individu qui pratique "la furtivité" ("nin"). Ils sont assez semblables aux ascètes des montagnes, en ce sens qu'ils ont voulu fuir une société qui ne leur convenaient pas. Car à la base du Ninjutsu se trouve avant tout des Hommes qui veulent vivre en étroit contact avec la nature, en respectant l'Ordre Céleste. Et ça, ça ne plait pas aux têtes pensantes des différents clans japonais. Ils vont donc être pourchassés, et vont se réfugier dans la montagne. Là, ils vont développer des techniques leur permettant d'une de survivre, de deux d'être plus ou moins en paix avec les autorités. Le constat est simple : en aidant les différents clans à règler leurs problèmes "épineux", ces clans les laissent relativement tranquille. Même si en apparence, ils donnent l'impression de les chasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom
Intéressé
Intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Ven 5 Oct - 23:00

Une organisation hierarchisée

Comme toute la société nippone, il est évident que les Ninja et les Samuraï rentrent dans une organisation très stricte, obéissant à des règles souvent immuables.

Tout d'abord, chez les Samuraï. Le plus souvent, on ne peut rentrer dans cette caste qu'en faisant soi-même partie d'une famille de guerriers. Il est né ainsi de grandes lignées de Samuraï, comme celle des Takeda. Il existe aussi d'autres méthodes, comme l'adoption. Un jeune garçon peut être adopté par un membre d'une famille de Samuraï, qui lui donnera déjà un nom de famille (très important dans une société où seules les nobles ont un nom). Et il héritera peut-être de ses titres et si il en possède une, de son école.
Le rôle principal du Samuraï est de protéger son Daimyo (un propriétaire terrien, pour simplifier). L'organisation d'un fief est donc simple : au sommet, le daimyo, en dessous sa garde rapprochée (souvent constitué par ses maîtres d'armes) et encore en dessous Ses samuraï. Ces derniers lui sont dévoués corps et âme, et il a droit de vie et de mort sur eux (comme les Samuraï ont le droit de vie et de mort sur les paysans constituant le fief). Mais les Samuraï sont aussi indirectement au service du Shogun, voire de l'Empereur, puisque le Shogun est une sorte de "Premier Ministre", qui a usurpé le pouvoir à l'Empereur à partir de 1600.
Si un Daimyo se fait tuer (ou s'il doit se faire seppuku), ses samuraï se retrouve donc sans emploi. Il en est de même si leur Daimyo décide de les bannir. Ils deviennent alors des ronin. Mais être ronin n'est pas toujours synonyme de déchéance. Un jour, un seigneur devait choisir entre deux guerriers pour désigner son garde du corps. L'un d'eux étant blanc comme neige, et la seule raison qui l'obligeait à devoir choisir un nouveau maître était la mort de son ancien Daimyo. Le second avait été disgracié par cinq fois. Le Daimyo choisit néanmoins le second. Quand son bras droit lui demanda pour quelles raisons il avait choisi cet homme là, le maître répondit qu'un samuraï ne peut être jugé digne de confiance qu'après avoir été fait au moins sept fois ronin...

Bref... Parlons un peu des Ninja. Là c'est un peu plus compliqué. D'une part du fait du besoin de secret inhérent aux clans ninja, et d'autre part parce que les sources écrites sont relativement rares.
Néanmoins, les clans sont organisés en trois catégories (désolé, j'ai pas les noms japonais). A la base, les exécutants. En général ce sont eux qui effectuent les différentes missions confiées par les seigneurs. Au niveau moyen on a les intermédiaires, qui servent de relais entre les chefs de clan et les exécutants. Ainsi, les executants ne connaissent jamais l'identité des décideurs, et s'ils se font capturés, ils ne peuvent rien dire (d'autant plus qu'en général ils étaient souvent suivis par une seconde équipe, chargée de les exécuter en cas de capture/échec.
A la différence des Samuraï, les ninja vivent le plus souvent dans les montagnes (comme les Yamabushi, les pratiquants du Shugendo), encore une fois par besoin de secret, mais aussi pour cultiver leur mode de vie.
Mais la vie d'un ninja n'était pas non plus de tout repos... Car comme les Samuraï, leur entraînement était très dur, mais j'en parlerai un peu plus loin. Une histoire nous rapporte que pour savoir si leur progéniture allait être assez forte ou non, les clans de ninja n'hésitaient pas à les balancer au fond d'un puits. Si il remontait, il restait en vie sinon... tant pis...


Des techniques pour tuer

Dans ce paragraphe, je vais quelque peu parler des différentes techniques utilisées par les guerriers japonais, mais aussi des tactiques utilisées, qui sont complétement différentes chez les pratiquants de la Furtivité que chez les Serviteurs... et peut-être montrer que la lacheté dont les premiers sont souvent qualifiés vient de ce besoin d'agir "caché".

Tout d'abord, un point commun : que l'on soit samuraï ou ninja, l'entraînement prend une place considérable dans la vie. Et ce dès le plus jeune âge. Les deux doivent apprendre à faire de leur corps une arme, et à se servir de lui pour tuer. Car même si à partir des Tokugawa on parle d'une "période de paix", il ne faut pas oublier que derrière cette paix au niveau de l'Archipel, des tensions existaient toujours entre différents seigneurs, de même qu'entre certains rônin/samuraï.

Mais comment se battaient-ils ? Et avec quelles armes ? C'ets un vaste sujet, que je vais essayer de résumer de manière relativement concise mais néanmoins fidèle.
Les Samuraï étaient traditionnellement formés dans 14 Bugeï (techniques de la guerre). Parmi eux, on trouve l'art du sabre (Kenjutsu), l'art de la lance (Yari-Jutsu), l'equitation (Bajutsu), les technique de corps-à-corps (Ju-Jutsu), etc... En plus de cela, et particulièrement après 1603, tout bon samuraï devait savoir calligraphier, faire des arrangements floraux (ikebana) ou encore se spécialiser dans le Sadô (la Voie du Thé). J'entend déjà les railleurs dire que c'est bien loin des occupations d'un guerrier. Mais comme je l'ai dit à plusieurs reprises, les samuraï vivent dans une société où le paraître est important, et surtout où les guerres sont de plus en plus rares. C'est d'ailleurs dans ce climat que les premères écoles de "Voie Martiale" (dô) vont se développer, de même que les premières pierres de ce que l'on appelle désormais la voie du Guerrier, le Bushidô...

Les Ninja quand à eux étaient aussi formés dans ces 14 Bugeï, ce qui est somme toute logique, puisqu'ils étaient aussi amenés à se battre avec ces armes. Mais on ajoute couramment 14 autres Bugeï, plus spécifiques aux Ninja, parmi lesquelles on trouve les techniques de camouflage, le maniement des explosifs, des armes à feu ou encore celui du ligotage.
Mais comme la survie des Clans Ninja résident dans les capacités de leur membres, il va de soit que les techniques "du paraître" n'avaient pas leur place. Un Ninja doit avant tout être une arme, au service de son Clan. Néanmoins, il ne faut pas croire qu'ils étaient des brutes sans cervelles. Eux aussi répondait à un code d'Honneur, et suivait leur propre voie, le Ninpô...

Quand est-il donc des tactiques ? Là aussi, elles sont radicalement différentes. Il est de tradition pour les Samuraï de ne se battre qu'en duel déclaré, où chacun énonce son nom, son école, etc... Pourquoi des duels ? Tout simplement parce qu'un Samuraï doit servir son Maître, et donc ne peut pas se permettre de mourir inutilement. Il est bien sûr évident qu'ils existaient des combats de mêlée, mais on utilisait plutôt de la "chair à pâtée".
Quand aux Ninja, ce n'est pas du tout pareil. Un ninja n'opère que rarement seul, il est en général en groupe (qu'il le sache ou pas d'ailleurs).
Il est aussi habituel qu'un Ninja passe plusieurs jours, semaines, mois dans la peau d'un humble commerçant, de façon à observer, ou à connaitre les habitudes de ses futures victimes. Et bien entendu, quand il a décidé de fondre sur sa proie, il ne fait pas dans la fioritude, et il préfère attaqué de dos que de face. D'une parce que ca donne un effet de surprise, et de deux car, il ne faut pas se leurrer, dans un combat sabre contre sabre avec un Samuraï, le Ninja n'a que peu de chance de survivre. Et une fois son forfait accompli, le Ninja utilise toutes les ruses qu'il a apprises pour se faire passer pour un magicien. Doué de capacité de contorsion exceptionnelle, il leur suffit d'avoir préalablement préparé un trou dans un mur, et il s'y faufile aussi sec. Ou encore, il peut se faire passer pour un démon. Etant donné que les Japonais étaient très crédules, il leur suffisait de lancer de la poudre qui explosait dans un nuage blanc, et de passer un masque de Tengû... ça peut faire rire, mais c'était très efficace. Je ne vois pour ma part aucune lacheté dans ceci... C'étaient un peu les Sam Fischer de l'époque !!!

Comme j'ai essayé de le montrer, ces deux types de guerriers excellaient chacun dans leur domaine. Et on ne peut pas dire que l'un ou l'autre soit plus doué, plus lache, ou plus courageux que l'autre...




Bushido : mythes et réalités


Rapide petit point pour apporter quelques précisions sur ce Code, et donné une interprétation plus personnelle...
Tout d'abord il faut savoir que le premier ouvrage japonais sur ce code date de... 1945. Et il a été écrit à la base pour les Américains, avec comme but de montrer que les Japonais et leur civilisation repose sur un code traditionnel... Son nom ? "Bushidô, l'âme du Japon".
Une trace plus ancienne de ce Code se retrouve dans le Hagakure, rédigé lui au XVIIème siècle. Et c'est en fait vers cette période que l'on peut estimer que les premières bases d'un Code furent posées. Et ce pour une raison toute simple : amener les samuraï en manque d'action à reprendre une pratique de la Voie. Mais il est indéniable que même avant la rédaction de ce Hagakure, les guerriers nippons devaient obéir d'une façon ou d'une autre à un certain code, comme en avait les Chevaliers Européens ou les Templiers Chrétiens.
La première phrase du Hagakure est celle-ci :"j'ai compris que la Voie du Samuraï se trouve dans la Mort". Et à partir de là, on en est venu à dire que les Samuraï méprisés la Mort. Je pense qu'il y a une erreur d'appréciation. Plus que la mépriser, il faut comprendre que les Samuraï devaient apprivoiser l'idée de la mort. Une fois ceci fait, ils pouvaient vivre chaque instant comme si c'était le dernier. Ca semble tout simple, mais cela veut dire qu'une fois ceci fait, ils peuvent aller au combat sans craindre de mourir, et ainsi "se donner à fond".
Mais en ce qui concerne le Bushidô dans l'acceptation que l'on a actuellement ,il s'agit avant tout d'un idéal, vers lequel devait tendre tout guerrier. Et je ne pense pas qu'il ait été beaucoup appliqué, surtout quand on voit tout ce que cela implique... Néanmoins, le Hagakure est un livre que je conseille à toutes et tous les pratiquant(e)s (voire à toutes celles et ceux qui s'intéressent à la pensée nippone)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom
Intéressé
Intéressé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : Narbonne
Date d'inscription : 29/09/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Ven 5 Oct - 23:05

La Voie de la Furtivité

Comme je l'ai expliqué dans les posts précédents, le Ninjutsu, tout comme les arts martiaux pratiqués par les Samuraï sont des "Jutsu". "Jutsu" signifie en Japonais "art, technique". Ce sont donc avant tout des moyens de se débarasser de ses ennemis.
Mais ces techniques utilitaires ont été rapidement sous-tendues par des concepts plus philosophiques. Enfin je dis rapidement... en tout cas à partir du moment où les guerres incessantes sur l'Archipel se sont amenuisées. Ainsi, le KenJutsu (art du sabre) est devenu Kendo (voie du sabre). Avec la particule "DO", l'Art devient Voie. Voie pour s'améliorer, pour ne plus vaincre un ennemi, mais se vaincre soi-même ("Si dans une bataille un homme vainquait mille hommes, et si un autre se vainquait lui-même, le plus grand vainqueur serait le second"). Il existe aussi une conseption "Do" du Ninjutsu, le Ninpô.
A la différence du KenJutsu, par exemple, j'aurais tendance à dire que ce n'est pas l'Art qui est devenu Voie, mais bien le contraire qui s'est produit. En effet, comme je l'ai dit dans les posts précedents, la necessité de combattre des ninja vient du fait qu'ils se battaient pour défendre un idéal de vie différent de celui imposé par le pouvoir en place. Leur volonté était de vivre en harmonie avec la Nature, on pourrait dire qu'il s'agit d'une Voie. Un ninpô véritable. J'ai du traduire plus haut Nin par "furtivité". Il me faut ici introduire une autre signification de ce terme. Deux autres plus precisément. La première traduit une notion de devoir. La seconde est à mon sens plus importante : Nin signifie aussi Homme. La Voie de la Furtivité devient donc "Voie de l'Homme". Et il me semble que c'est à cette notion d'Homme qu'on peut rattacher le Ninpô, alors que le Ninjutsu serait rattaché à l'idée de furtivité.
Menacés par les différents shogun, les Ninja vont devoir prendre les armes pour défendre leur mode de vie. C'est à ce moment là que le Ninpô deviendra Ninjutsu. On est donc dans une logique totalement inverse du schéma traditionnel de l'evolution martiale, et c'est ce qui fait une des particularités de ce Ninpô.



Les Arts des guerriers aujourd'hui

Pour conclure mon propos, je vais un peu parler de la pratique des arts martiaux "traditionnels" de nos jours.
Au début de l'ère Meiji (1848), à l'heure où les Japonais vont s'ouvrir aux Occidentaux, les Samuraï vont être mis à l'index. En effet, face aux armes à feu et au choc culturel que fut l'arrivée des Occidentaux, Etasuniens en tête, "l'idéal" des Samuraï ainsi que le port du sabre (de même que celui du magi, le chignon traditionnel) font figure d'archaïsme. En 1859 une loi impériale va donc interdire le port de ces deux marques distinctives, ainsi que l'interdiction des arts martiaux "ancestraux". Il va sans dire que cela va marquer un coup d'arrêt aux koryu (anciennes école).
Néanmoins, par des moyens détournés, notamment le Kendo et l'utilisation d'armes en bois, certaines écoles vont, en transformant leur Art en Voie Martiale réussir à perdurer. Mais il y a un prix à payer : la perte d'efficacité des techniques. Perte qui avait commencé dès l'arrivée au pouvoir des Tokugawa en 1603 et la relative ère de paix qu'ils amenèrent. Bien entendu, cette perte d'efficacité ne va pas toucher tous les arts martiaux traditionnels, mais elle sera particulièrement visible avec le Kendo.
Mais ce changement d'optique permit quand même à certaines écoles de perdurer, comme la Katori Shinto Ryu pour les Kobudo (armes) ou pour des écoles de Ju-Jutsu.
On assiste depuis quelques années à un retour d'arts martiaux plus guerriers, comme le Batto-do. Ou encore à des sports martiaux, où l'efficacité (en tout cas sur un tatami) reprend le dessus, comme avec le Karate-Do Kyokushinkaï.

Au niveau du Ninjutsu, étant donné que les Ninja furent mis au banc de la société dès le XVème siècle, il est plus difficile de dire si il existe encore des écoles traditionnelles enseignant les arts de ces guerriers de la nuit. Certains maîtres enseignent encore des écoles censées faire partie du système Iga Ninjutsu, mais il est très difficile de savoir de manière objective si elles sont bien héritées de ces derniers. Mais beaucoup de soi disant maîtres ninja enseignent en fait plus de l'acrobatie mêlée de Ju-Jutsu et de pied-poing qu'un véritable art ninja.


Mais on peut encore dire qu'il existe au moins des Samuraï modernes de nos jours : ce sont ces grands maîtres japonais, qui ont passé toute leur vie à apprendre les arts martiaux, à les développer dans le monde, faire en sorte que la tradition ne se perde pas, tout en brillant dans la calligraphie, ou l'arrangement floral, voire la cérémonie du thé. Des guerriers pacifiques en somme...
Pour ce qui est de Ninja modernes, comme tout bon Ninja, ils savent se faire discrets...


Vous êtes arrivés au bout ? Félicitations... J'espère en tout cas que vous avez pris un minimum de plaisir à lire ce "petit" texte. Et si vous voulez qu'on en parle, ce sera avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dahlia
Passionné
Passionné
avatar

Féminin
Nombre de messages : 221
Age : 43
Localisation : france
Date d'inscription : 11/09/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Sam 6 Oct - 22:24

oui, je suis arrivée au bout.et j'ai appris plein de choses. surtout que moi, j'ai toujours vu les ninjas comme des criminels comme des yakusas...
voilà un exposé très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 751
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Dim 7 Oct - 12:55

Super intéressant ! J'ai appris pas mal de chose ! Smile

_________________
Sur la cloche du temple
S'est posé un papillon
Qui dort tranquille

Buson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japon.forum-actif.net
sebastien
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 584
Age : 29
Localisation : belgique bruxelles evere
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Jeu 11 Oct - 22:25

merci de ce sublime article

_________________
le crainte de la souffrence est pire que la souffrence elle meme

yume sae noku shitemo ( nous sommes sur le point de perdre nos reves ) "musique de gundam seed"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sebi-seba.skyblog.com
elionna
Passionné
Passionné
avatar

Féminin
Nombre de messages : 345
Age : 25
Localisation : Bruxelles...
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Sam 20 Oct - 16:58

Long mais intéressant! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fullmetalchloe
Fidèle
Fidèle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : 28
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   Mer 24 Oct - 19:34

C'est long mais merci pour les informations !!!
On en apprend tout les jours dans ce forum.....
Vive Japan.one-forum !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!



~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Fullmetalchloe

Les petits poissons blancs
Ne dirait-on pas
L'esprit de l'eau qui court ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les guerriers du Japon...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les guerriers du Japon...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shogun2 breve histoire féodale du japon nlle version
» Recherche Tuto pour peindre Les guerriers du Rohan
» Petite pensée pour le Japon
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» [Vente]Warhammer Battle - Guerriers du Chaos (de tout)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Japon :: Les thèmes :: Divers, sciences, technologie, insolite...-
Sauter vers: